Les causes "possible"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Moi et la Dyslexie Index du Forum -> FAQ sur la Dyslexie

Tr€z@ Répondre en citant
Administratrice
Administratrice


Inscrit le: 21 Sep 2006
Messages: 17
Localisation: Evian les bains

MessagePosté le: 22 Sep 2006 22:28    Sujet du message: Les causes "possible"
 
Il existe plusieurs points de vue pour tenter d'expliquer l'apparition des troubles, où différentes causes sont identifiées en fonction des domaines de recherches :

1. Causes pédagogiques :

Certaines méthodes pédagogiques pourraient amplifier le trouble. C'est semble-t-il le cas, selon certains, de la Méthode globale et semi-globale de l'apprentissage de la lecture (aujourd'hui discutée et de moins en moins pratiquée), mais cela n'est pas prouvé.

2. Causes linguistiques :

Le signe linguistique unit le signifié (ce que l'on veut dire) et le signifiant (comment on le dit). Ce dernier peut avoir une forme écrite, le graphème et une forme sonore, le phonème.

Il n'y a pas de trouble dyslexique face aux langues régulières, c'est-à-dire les langues où les formes écrites et sonores se recoupent exactement (comme l'esperanto) ou presque (comme l'italien).
Par contre, les langues irrégulières (anglais, français) sont révélatrices de troubles dyslexiques.

3. Causes génétiques :

Les dyslexiques ont souvent des antécédents familiaux, ce qui n'est pas suffisant pour affirmer qu'il s'agit d'un caractère inné lié à la génétique.

Si quatre équipes différentes on affirmé avoir découvert le gêne de la dyslexie, il est à noter qu'il s'agit de quatre gênes différents...

4. Causes neurologiques :

Il existe aussi des dyslexies acquises (suite à un accident cérébral par exemple), appelées aussi alexies, qui ont été utilisées dans les travaux de Wernicke et de Broca au début du XXe siècle dans l'étude du rôle de chaque hémisphère cérébral.

Plus tard, à l'éléctroencéphalogramme, on verra que les dyslexiques ont de façon quasi systématique une activité réduite du lobe pariétal gauche.

Mais c'est surtout Sperry, prix Nobel pour ces travaux sur l'asymétrie cérébrale, qui affine le principe et oppose :

un hémisphère plutôt logique, analytique, qui accepte « l'absolu », le gauche, celui du verbal ;
un hémisphère qui fonctionne plutôt par acquisitions analogiques, plus « relatif », le droit, celui qui crée les images mentales (pas uniquement visuelles, mais liées aux sens et au rapport à l'espace et au temps).
Ces différentes études ont permis d'affiner le rapport à la neurologie, sans pour autant mettre en évidence une origine neurologique du trouble.

5. Causes psychologiques :

La psychanalyse (et certaines psychologies cliniques qui s'en inspirent) proposent d'autres voies de compréhension qui se situent du côté d'une difficulté dans la structuration psychique et en particulier dans les images d'identification parentales. Elle exprime un dysfonctionnement entre identité sexuelle, organisation de la personnalité et signifiants symboliques. (G. Rosolato : Éléments de l'interprétation ou G. Haddad : Manger le livre, entre autres peuvent aider à saisir ce lien).

Le symbole demande, pour être facilement assimilé, d'avoir une construction psychologique proche de celle qui l'a engendré. Il est lié à une représentation subjective du monde en général, et donc du schéma familial constitutif en particulier.

Par exemple, le dyslexique souffre souvent d'une mère sur-représentée et d'un père absent... Dès lors, comment mettre une valence sur les assemblages voyelles/consonnes. La lecture et l'écriture, ce n'est que du maniement de symboles et il faut pouvoir y trouver de quoi s'identifier. Or, dans un couple parental, quand papa est à la place de maman et inversement, il y a décalage majeur avec la symbolique culturelle qui gère le système des signifiants de notre civilisation et notre système de signes. Le signifiant et le signifié peuvent donc glisser l'un sur l'autre et se déconnecter... D'où des confusions, des erreurs qui persistent et parfois résistent aux remédiations instrumentales mises en place. Parce que l'étiologie n'est pas simplement symptomatique.

La désorientation :

C'est une expression subjective de Ronald Dell Davis, auteur d'une méthode d'apprentissage de la lecture. Il explique la dyslexie par la désorientation que créent les symboles dépourvus de représentation mentale (voir pensée visuelle). Il donne pour cause le développement excessif d'un monde imaginaire intérieur qui altère les repères du rapport à soi, à l'autre, au temps et à l'espace. La dyslexie en serait un effet, au même tire que l'hyperactivité et les autre « dys- » (dysgraphie, dyscalulie, etc.).


Source : Wikipédia
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Moi et la Dyslexie Index du Forum -> FAQ sur la Dyslexie
Page 1 sur 1

Choose Display Order
Montrer les messages depuis:   
User Permissions
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

 
Sauter vers:  


Skin Created by: Sigma12
Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com